Le transfert Nosy Be – Antanimora

L’isolement au bénéfice du calme et de l’exclusivité… Une escale au Radama Islands Resort implique de parcourir 100km le long des côtes sauvages de la grande terre, par voie maritime.

La terre tranquille

S’éloigner de l’effervescence de Nosy be, traverser sa baie entre les chasses de bonites et de thons, les scruter à la recherche du louvoiement d’un requin baleine qui maraude en quête de poisson fourrage, puis de passer entre l’imposant pain de sucre et l’entrée de la baie des russes, pour, plus tard, après avoir aperçu la beauté de l’illustre Iranja, voir peu à peu gonfler l’archipel des Radama sur la ligne d’horizon. Tout au fond, à peine perceptible entre Kalakajoro et Berafia, semblant flotter dans son prolongement – Antanimora –

Traduisez : « la terre tranquille »…

Canal du Mozambique

Il faut compter 2 à 4h de navigation pour rejoindre l’île selon les conditions. Jamais très loin des terres, le paysage vierge et tropicale défile et varie à portée des objectifs des appareils photos et des smartphones, la vie aquatique qui s’exhibe à la surface peut également se joindre à l’attraction…  Le secteur traversé jouit d’une météo marine d’une clémence rare dans le canal du Mozambique ; un transfert sous ces latitudes favorables devient partie intégrante de l’évasion et de la douce euphorie d’un séjour qui débute.

Les bateaux dédiés aux transferts, affectés en fonction du nombre de passagers, ont été construits pour naviguer en sécurité et au sec, même par même agitée, ils sont équipés du matériel de sécurité requis, et emmenés avec soin par un équipage expérimenté et attentif.